Afin de mieux vous servir et d’améliorer l’expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à une solution utilisant la technologie des cookies. Les données collectées permettent de fournir uniquement des données statistiques anonymes de fréquentation (le nombre de pages vues, le nombre de visites, leur fréquence de retour, ...). En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies de mesure d’audience. Si vous souhaitez refuser les cookies et les paramétrer, cliquer sur « En savoir plus »

Choisissez votre profil

  • Je suis un particulier
  • Je suis un entrepreneur
  • Je suis un institutionnel
Non, merci

4 MAI 2017 La Digital Factory, accélérateur de votre transformation digitale

Le 27 avril, la Banque Privée 1818 était présente à la conférence sur le thème « La Digital Factory, accélérateur de votre transformation digitale», organisée par Sopra Steria, leader européen de la transformation numérique. Patricia Silvy-Leligois, membre du comité de direction de la Banque Privée 1818, Directeur adjoint opération, organisation et digital a échangé avec Slim Fourati, Responsable de l’offre Digital Factory, GRTgaz et du groupe ENGIE.

Pourquoi une Digital Factory ?

La Digital Factory va permettre de déployer et de mettre en œuvre la stratégie digitale de la Banque Privée 1818 et ainsi faciliter une nouvelle forme de collaboration entre nos collaborateurs et les clients / partenaires. Pour nous, c’est un espace où nos projets digitaux vont prendre vie.

Tous les collaborateurs sont invités à participer progressivement à ce brassage culturel.

La Digital Factory est composée d’environ 20 personnes : 10 métiers, qui rassemblent tous les métiers de la banque et les meilleurs profils ont été sélectionnés et 10 IT. Les équipes IT sont composées de la DSI Natixis BP1818 et de Sopra Steria pour la mise en œuvre du Fronting Digital.

Le management des équipes est « horizontal » : tout le monde peut intervenir, poser des questions, proposer des solutions etc… vers des équipes auto apprenantes.

Quelle est la stratégie digitale de la Banque Privée 1818 ?

La stratégie de la Banque est de devenir une banque complètement agile. Cette transformation digitale est essentiellement orientée vers 3 axes majeurs :

  • Réinventer l’expérience client. Cela nécessite un espace d’innovation pour recevoir nos clients et partenaires, co-construire nos solutions et mettre en œuvre des projets en mode agile.
  • Viser l’excellence opérationnelle. Celle-ci est menée en interne, avec le besoin de travailler avec les opérationnels. Il y aura alors moins de liens avec l’extérieur, nos partenaires et nos clients.
  • Créer des écosystèmes favorables au développement de l’activité.

Le projet Fronting Digital est un projet stratégique prioritaire sponsorisé par George-Eric de la Brunière, Directeur Général de la Banque Privée 1818. La responsabilité du projet est portée par Patricia Silvy-Leligois, membre du comité de direction de la Banque Privée 1818, Directeur adjoint opérations, organisation et digital.

Quelles sont les prochaines étapes ?

Nous lançons d’autres initiatives au travers de POC* : big data, chatbots …

Sur la partie big data, le POC consiste à identifier des clients en gestion de fortune qui pourraient potentiellement être intéressés par des solutions spécifiques (lancement d’une campagne en juin pour voir quels sont retours.)

Sur les chatbots, nous sommes en phase de réflexion. Effectivement, nous nous interrogeons sur le lancement d’un POC sur un chatbot avec nos partenaires pour faciliter et fluidifier nos services clients et améliorer sensiblement la qualité de service.

Quelle est l’architecture digitale de l’entreprise ?

L’enjeu principal pour nous est l’interfaçage avec notre SI qui est robuste mais complexe (SI issu d’une fusion en 2011).

Nous avons pris la décision d’utiliser les dernières technologies pour nos projets (Angular 2, couchbase base de données NoSQL) et d’installer une plateforme d’API qui gère les flux d’échanges avec notre SI et nos partenaires, ainsi que la sécurité. Nous allons utiliser des API externes (Google pour les adresses, SIREN pour les données des entreprises) pour apporter une vraie valeur ajoutée à l’expérience client.

Nous réfléchissons à créer des partenariats digitaux qui passeront par des échanges de data via des API. Pour des raisons de sécurité, les données sont hébergées sur nos serveurs. Le contexte bancaire est très règlementé et le niveau d’exigence est traditionnellement élevé en banque, encore plus en gestion de fortune.

Quelles méthodes et pratiques ?

Pour mener nos projets digitaux, nous adoptons une méthode agile, en étant client-centric et en donnant une très grande autonomie aux équipes. Elles représentent leurs directions respectives et les engagent. Les décisions sont donc rapides et très opérationnelles.

Nous partons de l’usage client pour imaginer le service à proposer, puis nous maquettons la solution et la faisons tester par des banquiers, clients, partenaires…. Enfin nous la développons.

Le projet est organisé et planifié selon des sprints de lots de fonctionnalités, et basé sur un backlog complet de fonctionnalités.

Un lot de fonctionnalités est livré à chaque fin de sprint et chaque sprint est rythmé par des réunions précises : Sprint planning, Sprint review, Sprint retrospective, Daily meeting.

Les développements sont basés sur des User Stories détaillées.

Quelle est la culture digitale de la Banque Privée 1818 ?

La Banque Privée 1818 dispose d’une grande culture digitale, avec la mise en place des réseaux sociaux d’entreprise, des séminaires digitaux comme le Digital Day au cours desquels nous montrons nos projets digitaux, leurs avancements, les équipes, et où nous présentons des start-ups pour permettre à nos collaborateurs d’échanger avec elles.

Nous investissons dans un projet de conduite du changement important car la relation client va être fortement impactée et qu’il faut que nos équipes soient accompagnées pour rester les meilleures.

Nous avons également pour objectif de créer un bureau digital d’accompagnement RH (MOOC, tuto, skillgym, …)

A terme, nous souhaitons que nos collaborateurs deviennent eux même des entrepreneurs de notre transformation digitale : devenir des acteurs majeurs et essentiels de nos projets digitaux.

* POC : les « proof of concept » ou preuves de concepts désignent une réalisation courte à échelle réduite d’une certaine méthode ou idée pour démontrer sa faisabilité. Elle est habituellement considérée comme une étape importante d’un prototype pleinement fonctionnel.